Mon rapport au maquillage

Aujourd’hui je reviens ici avec un article un peu différent… Je voulais vous partager mon rapport au maquillage. Il est vrai qu’aujourd’hui le maquillage on en parle partout, à la télé, dans les publicités, sur YouTube, sur les réseaux sociaux et j’en passe… Moi j’ai découvert le maquillage quand j’étais encore collégienne, vers 13 ans il me semble. Ma maman n’était pas trop sévère à ce sujet et n’a jamais été contre tant que ça restait « discret ».
A cette époque, j’avais une peau nette, un joli teint avec mes tâches de rousseurs et absolument rien à cacher mais je ressentais la nécessité de me badijoner les yeux de crayon khôl noir pour faire comme les copines… Complètement futile c’est clair, mais je pense qu’on est beaucoup à être passée par là…

Les années passent et il est vrai que je m’intéresse de plus en plus au maquillage, j’adore regarder les stands des différentes marques chez Monop’, les nouveautés, les teintes de rouges à lèvres, les textures, comparer les prix, lire des revues etc. Lorsque je suis rentrée à la fac il y a de cela un peu plus de trois ans, je gagnai un peu d’argent grâce à mon job étudiant c’est donc à partir de ce moment là que j’ai commencé à acheter pas mal de maquillage divers et varié. Mais paradoxalement, je ne me maquillais pas plus que ça.
Et ce encore aujourd’hui, je reste sur des choses assez simples : de l’anticernes pour illuminer le dessous de l’oeil et pour camoufler mes rougeurs, un peu de poudre pour matifier mon teint, un léger trait de liner et du mascara, un peu de blush et certaines fois un beau rouge à lèvres.

mon rapport au maquillage rouquinesenjean

Aujourd’hui encore je me questionne sur « la nécessité de se maquiller ». Pourquoi est-ce-qu’on se maquille ?
Pour le plaisir ou parce que c’est une habitude, ancrée dans les moeurs ?
Je pense que c’est une réflexion intéressante à prendre en compte pour tenter de prendre confiance en soi, car on le sait bien, le maquillage peut donner confiance en soi certaines fois. Mais quand j’entends certaines filles dire qu’elles se trouvent affreuses sans maquillage et qu’elles ne peuvent pas se regarder dans un miroir, je me dis que le maquillage est alors pour elles seulement une nécessité, et non un plaisir. Et quel dommage… !

Pour ma part je sais que le fait de me maquiller reste un plaisir car chaque matin quand je me prépare avant d’aller travailler, j’adore passer par la case makeup même si ça reste très léger. Et d’un autre côté ne pas me maquiller me plaît aussi notamment les yeux… Il peut m’arriver certaines fois de les laisser au naturel et de ne faire que mon teint. Ca peut être très dure de s’accepter au naturel et de distinguer le besoin et l’envie… Mais une fois qu’on le fait je trouve qu’on prend encore plus de plaisir à accomplir la tâche qu’est de se maquiller, en tout cas pour ma part c’est mon ressenti.

Mon rapport au maquillage rouquinesenjean

Qu’est-ce-que vous en pensez ?
Quelle est votre relation avec le maquillage ?

.

.

.